Le début de Notre ChriFaJa Trip

Tout commence le 02/02/2015, jour de la liquidation judiciaire de notre société. Non par manque de chiffre d'affaire, ni de clientèle mais à cause d'une grosse panne de notre matériel de livraison, une grosse réparation couteuse et surtout une immobilisation minimum de 3 semaines en pleine saison... Et voilà, en quelques heures, tout s'écroule....

De gérants de société, nous passons à plus rien. Plus de statut, plus de revenu et de soit disant amis qui nous tirent dessus à bout portant.... Nous recevons une sommation par lettre recommandée de quitter notre domicile pour le 09/09/2015. Sympa les "amis" ...

Moments de désespoirs, plus de travail, plus de revenu et dans 6 mois plus de maison .... Système débrouille, famille et vrais amis nous aiderons à tenir. GRAND MERCI à eux.

Que pouvons nous faire ? En tout cas, c'est dans notre caractère, nous ne baisserons pas les bras. L'idée de notre vie en camping car germe, murie et prend forme. Celà fait peur et c'est ennivrant à la fois.

Grâce à la famille de Fa, nous pouvons acquèrir Oscar, Dsc05699 1un Laïka X695 de 2008, le modèle que nous recherchions. Oscar, nous l'avons trouvé sur le bon coin, le contact avec les vendeurs s'étant surper bien passé. Curieusement, leur histoire est sensiblement similaire à la notre. Oscar a déja permis à cette famille de trouver un lieu serein où s'établir après pas mal de catastrophes pour eux aussi.

Nous avions déja eu un Laïka par le passé et l'occasion d'essayer d'autres marques mais c'est Laïka qui nous convenait. Et nous voulions une grande chambre pour notre Pitchoune, car oui, nous partons à 3. Chri, Fa et Ja (9 ans), sans oublier Flash, notre chien et Ondine, notre chat. Pa, notre grand, prenant son envol de son côté.

Nous sommes partis dans les Landes chercher Oscar début juillet. Nous en avons profité pour rentrer sur 3 jours en traversant les Pyrénées par le chemin des écoliers. Belle ballade, visite de petits villages et bivouac en pleine nature... Les joies du camping car commencent, même si l'équipement est minimum, car venus en train nous n'avions pas pu tout amener.

Retour à Montpellier et déja dans la tête plus qu'une idée : Partir viiiiite !!!! Quitter rapidement ce lieu et ces êtres mauvais qui nous entourent. Une journée à Montpellier et nous repartons, nouveau départ pour Cannes, où nous aurons un domicile, point de chute. Administratif et derniers réglages. Nous repartons à Montpellier et en profitons pour encore prendre le chemin des écoliers et passer voir des amis que nous n'avions pas vu depuis 9 ans à Eyragues (13). Super retrouvailles, toute la famille est présente et toujours aussi gentille.

Oscar a du succès et nous, nous réalisons petit à petit que ce sera notre chez nous.

Nous rentrons à Montpellier à nouveau le 10 juillet. Il nous reste 2 mois pour partir, faire le déménagement de Pa et vendre tout ce que nous avons. C'est long car nous avons hâte mais c'est court au vu de tout ce qu'il reste à faire. Nous nous y mettons aussitôt. On trie, on vend, on donne, on jette. Un vrai casse tête mais une telle libération de se détacher de tout ce matériel. On se rend compte que l'essentiel n'est vraiment pas le matériel, plus on liquide, plus on se sent léger et libéré... 

Oscar est lavé, briqué, préparé. Nous n'avons même pas le temps de faire un petit week-end mais nous savons que bientôt nous pourrons en profiter.

Mi-août, nous partons quelques jours faire le déménagement de Pa. C'est arrivé à vitesse grand V et nous avons le sentiment que nous ne serons jamais prêts mais gardons confiance. A partir du 19 août, après avoir fait 2 vide maison, la maison se vide et nous campons de plus en plus. Tout saccélère. Nous faisons passer les choses en douceur pour Ja, car d'une chambre et une salle de jeux, elle ne peut pas garder beaucoup. Mais elle prend bien les choses, elle aussi a hâte de partir en Trip et est heureuse de faire plaisir à des enfants en vendant ses jouets, meubles et autres. Une belle leçon, ou elle aussi apprend que le matériel n'est pas important. 

Nous avons quand même un local ou mettre quelques petites choses mais n'avons pas vraiment envie de garder. Curieusement, le plus dur pour nous est de nous séparer de notre véhicule car nous en avons fait beaucoup avec elle, notre titine, mais ce sont de vrais amis qui nous l'achètent donc, c'est moins dur....

Au vu des agissements de nos faux amis, vrais ennemis aujourd'hui, nous décidons de partir en catimini le 06 septembre en soirée. Vraiment pas la peine de revoir ces gens qui à nos yeux ne valent décidement pas grand-chose, le seul qui était vraiment bien est décédé, les restants sont devenus des vipères à nos yeux.

Les derniers jours filent très vite, rythmés par les derniers enlèvements (nous avions gardé le minimum jusqu'au départ) et les visites des amis pour les au revoir. Pas mal de larmes sont versées malgré le soulagement de quitter ce lieu que nous ressentons comme maudit.

Camping des derniers jours Dsc06397

Après une journée éprouvante et fatiguante.

Départ le 06 septembre vers 20h...

Commentaires (9)

Josie
  • 1. Josie | 15/09/2016
Coucou !
Que dire ? Que si j'étais à vos côtés, je vous embrasserais très fort ! Quelle histoire et qu'elle belle écriture .....
Je découvre doucement votre site et vos aventures.
Je ne suis pas dans une situation délicate d'un point de vu matériel, non c'est mon chemin de vie et particulièrement ma maladie qui me poussent vers ce mode de vie nomade ! Avec mon mari, nous avons fait l'acquisition d'un Cc en janvier dernier. Pour le moment, nous partons quelques jours avec. Mais depuis quelques temps, tant de signes nous montrent notre future voie ... On espère dans l'année qui vient pouvoir enfin vivre notre rêve !
A très vite ! Paix&Amour. Josie
chrifaja
Bonjour, Merci, Josie pour ces embrassades virtuelles certes mais qui viennent du coeur :-) donc ressenties jusqu'à nous <3. Bon courage à vous pour votre santé à savoir que attention :-) , le virus du CC est dangereux dans le sens où on ne peut et ne veut plus en guérir :-) La vie en Liberté est si belle, elle vaut toutes les fortunes du monde :-) J'espère que nous aurons l'occasion de nous croiser un jour ... si vous voyez que nous sommes dans le même secteur que nous n'hésitez pas à nous faire signe :-) Bisous des ChriFaJa
Hynes
  • 2. Hynes | 14/11/2015
Un grand BRAVO à vous tous! Ce texte que tu écris avec tant de passion me touche beaucoup! Même si je connais votre histoire de vie, j'ai lu avec beaucoup d'impatience et curiosité! C'est très beau de voir comment vous êtes arrivés à prendre et chercher le meilleur dans l'épreuve ! Vous êtes un excellent exemple dans notre monde ... bonne continuation à vous ! Gros bisous xxx
Hobin jean
  • 3. Hobin jean | 12/11/2015
bonsoir, c est bien allez de l avant et se qui est dèrrière essaier de ne plus y penser le plus beau est a venir ,bonne route a vous.
chrifaja
Bonjour et un grand merci pour vos encouragements cela fait toujours du bien. Plein de bonnes et belles choses à venir sans doute ....
Philippe Boquet
  • 4. Philippe Boquet | 11/11/2015
Que cette nouvelle vie soit bonne, belle, agréable et heureuse pour vous.
Bonne chance
Philippe
chrifaja
Merci pour vos bons souhaits, les pensées positives sont toujours bénéfiques. Nous ne doutons pas que nous arriverons à nous reconstruire .... Bonne et belle journée à vous.
Stansfield  blandine
  • 5. Stansfield blandine | 11/11/2015
Je vous souhaite beaucoup de bonheur et de joie dans cette nouvelle vie, je sais aussi par expérience que l'on est souvent déçu par certaines personnes que l'on pensait être des amis... c'est toujours dommage lorsque l'on donne sa confiance et que celle-ci est flouée.. j'espère que vous passerez par Cazilhac et que nous aurons l'occasion de nous revoir ....
gros bisous en particuliers à Jade
Blandine
chrifaja
Bonjour Blandine et Merci pour votre petit mot. Jade vous fait en retour d'énormes bisous et vous le savez, son rêve serait de revenir à Cazilhac... Nous passerons très certainement bientôt et vous tiendrons au courant. Bisous

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 11/11/2015

×